août 2014
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

AFRICULTURES « Sia Tolno, la guerrière de l’Afrobeat »

By Kingsland Music 5 ans agoNo Comments
Home  /  News  /  AFRICULTURES « Sia Tolno, la guerrière de l’Afrobeat »

Sia Tolno, la guerrière de l’Afrobeat

African woman (Lusafrica, 2014), le troisième album de Sia Tolno, est un hymne à la femme africaine sur fond d’Afrobeat. Africultures a rencontrée cette valeur montante de la chanson guinéenne. Portrait.

Sia Tolno ponctue ses phrases d’un rire sonore qui cache bien des fêlures liées à son vécu de réfugiée de guerre.  » Je suis quelqu’un de très joyeux. Il y a un côté de moi qui a envie de vivre!  » affirme cette jeune Guinéenne de 36 ans, qui agrémente ses phrases d’anglicismes hérités de son long séjour à Freetown, en Sierra Leone. « Je refuse que les gens autour de moi puissent subir ma tristesse. Quand je suis toute seule, je commence à écrire et je fonds parfois en larmes. Mes réalités refont surface « .
Ces réalités, Sia les exprime à travers son nouvel album très personnel : African woman. Comme son nom l’indique, c’est une ode à une femme africaine à l’image de Sia : dynamique et décomplexée! « Je chante le pouvoir de la femme africaine. Ellen Surleaf Johnson est une femme très forte qui a longtemps milité avant de devenir présidente du Liberia. On sait comment elle en est arrivé là. C’est un exemple pour les femmes africaines« .
Autre modèle pour Sia : la chanteuse et boule d’énergie béninoise Angélique Kidjo. « Ce sont des femmes que je respecte pour leur engagement pour le continent « . Ce respect, Sia le témoigne aussi à  » Mama Africa « , Miriam Makeba.  » Pour moi, Miriam Makeba est à moitié guinéenne« , s’enorgueillit Sia.  » Elle a vécu à Dalaba en Guinée. Je n’étais pas en Guinée à son époque. J’étais en Sierra Leone. Mais j’ai fréquenté sa boîte de nuit à Conakry!  »

» Waka waka woman « 

Sur le même thème, Sia Tolno dénonce le sort trop souvent fait aux femmes en Afrique dont l’excision dans son morceau  » Keleleh « . «  Le monde évolue. Évoluons avec. Le passé c’est le passé. Au lieu de pratiquer cette mutilation, pourquoi ne pas garder le côté festif de nos traditions ? Éduquons nos filles, apprenons leur à être dignes.
Dans la chanson 
 » Waka waka woman «  je dis que seule la femme peut réconcilier deux ennemis. Avec un autre homme au milieu, c’est probable que vous vous cassiez la gueule! Les femmes ont une approche beaucoup plus subtile. Elles doivent continuer à se réveiller pour aider au développement de l’Afrique« .
Avec le titre  » Manu « , c’est aux machos que Sia s’en prend :  » Un homme met son épouse dans l’embarras en sortant avec toutes les filles du quartier. Elles la voient comme une menace parce que c’est elle qui est dans la maison de son mari. Le gars finit par partir en la laissant seule avec les enfants. La femme continue à pleurer:  » Il faut revenir! Pense à notre mariage, à nos enfants! «  « .

Dans une autre chanson  » Rebel Leader « , elle aborde ses années de réfugiée, victime des chefs de guerre qui ont ensanglanté pour le diamant sa région entre la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone:  » J’écris à Charles Taylor pour lui demander […]

Lire la suite

 

Rfi Musique  |  05/08/2014  | Par Julien Le Gros /// Article N° : 12354

Categories:
  News, Sia Tolno
this post was shared 0 times
 000
About

 Kingsland Music

  (24 articles)

Leave a Reply

Your email address will not be published.